La correction acoustique et les ondes sonores

La correction acoustique et les ondes sonores

La correction acoustique d’un local consiste à modifier la propagation des ondes sonores à l’intérieur du volume et à corriger l’enveloppe acoustique de ce local de manière à l’adapter à l’utilisation souhaitée.

L’onde sonore perçue par l’auditeur est en réalité multiple. Elle peut être décomposée en 3 types identifiables :

  • L’onde sonore directe va s’affaiblissant avec la distance qui sépare la source sonore de l’auditeur.
  • Les ondes réfléchies résultent de l’impact de l’onde directe diffractée sur les différentes parois du volume du local.
    Ces ondes réfléchies dépendent de la nature des matériaux constituant ces parois et de leur capacité d’absorption.
  • Les ondes réverbérées résultent des phénomènes d’écho flottant entre les parois parallèles du local. Elles décroissent à mesure des “réflexions” qu’elles subissent.

Les deux derniers types d’ondes sonores – réfléchies et réverbérées – sont décalés dans le temps par rapport à l’impact de l’onde directe.

À l’onde sonore directe se superposent donc plusieurs ondes sonores décalées, mais aussi transmuées, car ces différentes fréquences sonores ne subissent pas la même altération lors de leur réflexion ou réverbération.

Le temps de réverbération

Le temps de réverbération

Le temps de réverbération Tr d’un local est un paramètre quantifiable.
C’est le temps mesuré en unité seconde que met un son à décroître de 60 dB.

Il est défini par la formule de Sabine : Tr = 0,16 x V / A   avec A = ∑ Si x ?i
V : Volume en m³
A : Aire d’absorption équivalente
S : Surface en m²
? : Coefficient d’absorption alfa Sabine

Les valeurs optimales du temps de réverbération peuvent être définies pour chaque type de local :

  • Entre 0,4 et 0,8 seconde pour des salles d’enseignement, de musique, de réunion ou des salles à manger dont le volume est inférieur à 250 m³.
  • Entre 0,6 et 1,2 seconde pour ces mêmes salles d’un volume supérieur à 250 m³.

Ces valeurs optimales du temps de réverbération correspondent à la moyenne arithmétique des durées de réverbération dans les intervalles d’octave centrés sur 500, 1000 et 2000 Hz. La correction de ce temps de réverbération permet concrètement :

  • D’améliorer l’intelligibilité des émissions vocales dans les salles de réunions, dans les théâtres, etc. ;
  • D’éviter l’effet de « brouhaha » dans les salles polyvalentes, halls d’expositions, piscines, salles de restaurants, etc. ;
  • D’assurer une qualité acoustique pour une diffusion de grande clarté dans les salles de concert ou studio d’écoute.
  • De diminuer le niveau sonore des bruits perturbateurs dans les circulations communes.

Quels sont les matériaux acoustiques utilisables ?

Quels sont les matériaux acoustiques utilisables ?

Les matériaux poreux : mousses isolantes, matelas fibreux, etc.
Ces matériaux contiennent des cellules d’air communiquant entre elles.
La dissipation de l’énergie – le coefficient d’absorption – augmente en fonction de l’épaisseur du matériau utilisé.

Les diaphragmes : du type tissus …
Ce sont des membranes minces qui entrent en vibration et absorbent l’énergie dans leur fréquence de résonance.

Les diaphragmes sont utilisés pour les fréquences relativement basses, tandis que les matériaux poreux sont plus économiques pour réduire les fréquences élevées.