Conseils pour survivre aux bruits de l'open space

Conseils pour survivre aux bruits de l’open space

Open space et coworking : comment s’isoler des bruits nuisibles ?

Haaaa l’open space, cet espace de de travail commun et bruyant ! Non content de casser les oreilles et de perturber notre concentration, l’open space manque aussi cruellement d’intimité. Si le but de l’open space était à ses origines de favoriser la productivité et la collaboration entre collègues on se rend compte qu’au final il les détruit.

Une étude recente démontre qu’en réalité l’open space défavorise l’attention et la concentration des employés, diminue la mémoire à court terme, augmente le niveau de stress, diminue la productivité ainsi que la créativité. Une autre étude de 2003 vient souligner que les plaintes les plus souvent citées par les employés sont les conversations bruyantes entre collègues. En fait, le bavardage de bureau représente à lui seul un inhibiteur de performance tant et si bien que les américains lui ont donné un nom : “the irrelevant speech effect”. Et malgré cela, aux USA et même chez nous, les entreprises privilégient les open space dans 70% des cas !

Alors que faire ? Supprimer les open spaces ? Non car économiquement cela n’est pas envisageable pour la plupart des entreprises. La solution est beaucoup plus simple que cela; se focaliser sur un élément négligé dans la conception des bureaux à savoir : le son.

Le masquage sonore

Fermez les yeux et tendez l’oreille 30 secondes. Qu’entendez-vous ? Le clic de la souris de votre voisin de bureau ? Le souffle discret mais lancinant de la climatisation ? Les conversations de l’équipe marketing à propos de la dernière campagne de communication ? L’impact des talons de votre (jolie) collègue de la compta ? Ou peut-être est-ce votre estomac qui vous rappelle l’heure de la pause Royco ? Le constat est sans appel : le son est perpétuellement omniprésent  et influence ce que vous pensez, ce que vous faites et ce que vous ressentez.

Nous avons probablement tous trouvé le moyen de s’isoler et de retrouver un peu d’intimité que l’open office a détruit : visser un casque audio sur nos oreilles et monter le son de notre playlist ou de notre radio favorite. Selon l’étude d’ Herman Miller, cette technique dite de “masquage sonore” permettrait d’augmenter la productivité de 38%, de réduire le stress de 27% et, tenez vous bien, d’augmenter la satisfaction au travail de ….. 174% !

Le soundscaping (le paysage sonore)

Dans certaines entreprises, des techniques de soundscaping ont été créées afin de couvrir le bruit à l’aide de bruits blancs, de bruits roses, de playlists et même d’oeuvres d’art sonores !

Il n’est cependant pas nécessaire d’aller aussi loin pour retrouver un peu de quiétude sonore au travail. Une simple playlist contenant des bruits blancs ou des musiques douces peuvent suffire à retrouver la concentration nécessaire.

Par exemple, démarrez le matin avec une playlist qui fera progressivement monter votre énergie et votre bonne humeur ! Lorsque vous aurez besoin de vous concentrer, branchez vous sur des playlists telles que “WHITE NOISE” (bruits blancs)  ou “BE PRODUCTIVE”.

Si la musique vous rebute, utilisez de simples applications telles que :

  • Thunderspace qui vous plonge dans des sons blancs du quotidien (pluie, orage, vent, etc.)
  • Coffitivity une application qui vous téléporte dans un café à différentes heures de la journée
  • Ambiance qui vous offre une large variété de sons dédiés à la productivité
  • Nature Sound Map qui vous invite au voyage et à reprendre contact avec la nature (sons de la forête tropicale en Amazonie, de la steppe désertique en Mongolie, des orages dans le Haut Atlas marocain, etc.)

Playlists d’Acoustix Pan-terre

Chez Acoustix Pan-terre nous aimons le silence mais aussi la musique. Nous avions déjà créé quelques playlist Spotify autour de la thématique du silence (SILENCE by Acoustix Pan-terre).

Mais rien que pour le plaisir de vos oreilles nous vous avons compilé 3 playlists pour survivre en open space :

A mettre entre toutes les oreilles à volume réduit !

Les sons ont donc la capacité et le pouvoir d’attirer notre attention, de stimuler notre imagination mais aussi de jouer sur nos émotions. A nous d’utiliser la force des sons pour contrer les nuisances sonores dans les open spaces. A bon entendeur … !

Laisser un commentaire