Les effets du bruit sur la santé

Les effets du bruit sur la santé

Dans notre précédant article nous vous avons expliqué ce qu’est un bruit, comment mesure-t-on l’intensité d’un bruit en décibels et proposé une échelle du bruit en dB. Cependant, il est tout aussi important de connaître les effets du bruit sur la santé. En ville, nous sommes constamment agressés par le bruit : klaxons, motos bruyantes, marteau-piqueur, tondeuse à gazon, chiens qui aboient, musique trop forte, etc. Les conséquences sociologiques du bruit sont réelles et non négligeables.

Près de 125 millions de citoyens européens souffrent de la pollution sonore liée aux transports tandis que 80% de nos voisins français sont préoccupés par le bruit… Bruits aériens, bruits de circulation, mais aussi bruits de voisinage… tous ces bruits vont jusqu’à nous rendre malade ou finissent par créer des conflits de voisinage. Le vacarme peut ainsi se transformer en un véritable cauchemar !

Lorsque le bruit casse les oreilles jour après jour

L’audition est une horlogerie fine et fragile à protéger. Les problèmes auditifs causés par les nuisances sonores sont souvent définitifs. Il existe différentes troubles de l’audition :

  • Surdité progressive : privation ou affaiblissement de l’ouïe qui peut s’installer suite à une exposition sonore répétée et quotidienne à 85 dB
  • Acouphènes : c’est une perception anormale d’un bruit en l’absence d’une source sonore (bourdonnements, sifflements, etc.)
  • Hyperacousie : l’oreille devient hypersensible à certains sons (certaines musiques, bruits métalliques, etc.)
  • Traumatisme sonore aigu : lésion brutale due à une exposition à des bruits violents tels qu’une explosion, des feux d’artifice ou un coup de feu. Une seule exposition peut entraîner la perforation du tympan et endommager les structures de l’oreille interne. La perte d’audition est le plus souvent partielle.

La liste peut se rallonger mais le but de cet article n’est certainement pas de dresser toutes les pathologies de l’oreille. Soyez cependant rassurés car un traumatisme provoque rarement une surdité complète. A noter qu’un bruit constant, sans périodes de repos, est généralement plus dommageable qu’un bruit qui se répète à intervalles réguliers. Ainsi il est vivement conseillé de ne pas s’exposer au bruit trop longtemps.

  • Pas plus de 08h00 à 85 dB
  • Pas plus de 15 minutes à 100 dB
  • Pas plus de 5 minutes à 105 dB

Impact du bruit sur le sytème nerveux et cardiovasculaire

Ou quand le bruit tape sur le système. Si les effets du bruit sur l’audition sont bien connus, son effet sur la santé est souvent sous-estimé. En perturbant le sommeil et en surchargeant le système nerveux, le bruit peut affecter l’ensemble de l’organisme. De nos jours, le bruit devient un réel problème de santé publique. Le tableau ci-dessous dresse l’ensemble des effets négatifs du bruit sur la santé.

Système nerveux
  • Augmentation du stress
  • Perturbation de la qualité du sommeil (sommeil plus léger, augmentation des réveils durant la nuit, etc.)
  • Difficultés d’apprentissage, baisse de vigilance et de l’attention
  • Apparition et renforcement de l’aggressivité ou de la dépression
Système visuel
  • Diminution de la vision nocturne
  • Défaut de la perception des couleurs et des distances
Système cardiovasculaire
  • Augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle
  • Augmentation du taux de choléstérol
  • Augmentation des risques d’infarctus
Système immunitaire
  • Réduction des défenses immunitaires
Système digestif
  • Augmentation des risques d’ulcères, de gastrites, des maladies du côlon, etc.
Système respiratoire
  • Augmentation du rythme et de l’amplitude respiratoire
Système thermorégulateur
  • Augmentation de la transpiration
  • Baisse de la température cutanée
Lien social
  • Difficultés de communication
  • Jugement porté sur les autres
  • Agressivité

On l’aura compris, le bruit est responsable de pas mal de dégâts sur le corps humain. Aussi l’impact psychologique du bruit n’est pas à négliger. Le risque de conséquences négatives dues au bruit ne dépend pas seulement du niveau sonore d’un lieu de travail, mais également de la durée d’exposition au bruit. Ainsi, pour une journée de travail (8 heures), on considère que l’ouïe est en danger à partir de 85dB(A). Si le niveau de bruit est supérieur, l’exposition doit être de plus courte durée. Si le niveau est extrêmement élevé (supérieur à 130 dB(A)), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse. Selon l’EEA, l’exposition au bruit est impliquée dans 43 000 hospitalisations et plus de 10 000 morts prématurées par an en Europe. Près de 900 000 cas d’hypertension seraient favorisés par un bruit excessif chaque année. Quand le bruit casse les oreilles, quand il tape sur les systèmes du corps, il est temps d’appliquer de bons réflexes pour réduire le bruit pour les autres et pour soi. Comment se prémunir du bruit  ? Quand et comment se protéger du bruit ?Quels sont les bons réflexes à adopter face au bruit ? Toutes questions seront abordées lors d’un prochain article sur notre blog. En attendant, nous vous invitons à jeter un oeil sur la plateforme NOISE (Noise Observation and Information Service for Europe), une base de données en ligne sur l’exposition sonore en Europe.

2 réponses à “Les effets du bruit sur la santé”

  1. […] Effets du bruit sur la santé. Lorsque le bruit casse les oreilles jour après jour. Conséquences sociologiques du bruit et impact du bruit sur le système nerveux  […]

  2. […] Tous ces bruits peuvent avoir un impact négatif sur notre santé, tant au niveau du sytème nerveux que sur le système cardiovasculaire (lire notre article à ce sujet : Les effets du bruit sur la santé). […]

Laisser un commentaire